J’ai besoin d’un avocat pour une procédure devant le Conseil de prud’hommes

Je suis un employeur


Votre Avocat en droit du travail accompagne au quotidien les employeurs des TPE/PME, et notamment durant la période, qui peut s’avérer perturbante, du procès prud’homal.
4 étapes :

• La rédaction des conclusions
Dorénavant (ce n’était pas le cas avant 2016), l’Avocat en droit du travail doit rédiger une requête, le plus complète possible, avant de saisir le Conseil de prud’hommes du litige.
Dès lors, il appartiendra au Conseil de l’employeur de rédiger, le plus rapidement possible, des conclusions en réponse.
Cela implique que l’Avocat saisisse tous les enjeux du dossier, et que vous lui ayez transmis tous les documents nécessaires.

• L’audience de conciliation
Cette étape n’est pas obligatoire dans toutes les procédures, et n’existe pas, par exemple, dans les procédures de demande de requalification d’un contrat à durée déterminée en contrat à durée indéterminée.
Il s’agit d’une première audience où le salarié, son Avocat en droit du travail, ainsi que l’employeur et son propre avocat se retrouvent devant deux conseillers prud’homaux dans une salle d’audience non publique.
Le but est d’arriver, si cela est possible, à une transaction, et donc à un accord qui mette fin au litige.
L’aide de l’Avocat en droit du travail peut être précieuse afin d’évaluer les chances de succès et de déterminer s’il est dans l’intérêt de l’entreprise de faire une proposition amiable. La décision finale vous appartient par la suite.
En cas d’indisponibilité de l’employeur (justifiée), l’Avocat peut intervenir seul à cette audience.

• L’audience de plaidoirie
Entre la rédaction de la requête et cette étape, votre Avocat en droit du travail aura échangé un, voire deux jeux de conclusions avec l’adversaire afin de transmettre les arguments nécessaires au succès dans le cadre du litige.
L’audience de plaidoirie, publique, permet d’évoquer ces arguments à l’oral.

• Et après ?
Que vous ayez gagné, ou perdu, il est crucial d’avoir un Avocat en droit du travail à vos côtés pour gérer l’après-procès, et notamment déterminer s’il est efficient d’interjeter appel.